imaginea utilizatorului Aranca

tant qu’il y aura des ailes

enfin je connais
la face cachée de la seconde
tandis que j’étais derrière lui
quand j’ai connu la perte d'un proche
tandis qu’il y a une autre guerre
vouloir - être - ensemble

ni haine ni pardon entre nous
jamais la banalisation du mal
seulement
le temps et ses ailes

la mémoire des témoins au-dessous des dunes de sable avant l’aube
hors de l’échelle comme les porteurs d’eau dans le désert
rêvant des fleurs de la solitude d’une apprentie sans âge

tu as besoin d'un seul mot d’amour par jour pour vivre mieux
me disait-il parfois
tant qu’il y aura des ailes

Comentarii

Mi-ar fi plăcut enorm să atașezi și o traducere în limba română. Cu drag, /O\

Regret că nu toată lumea știe limba franceză, acest text va rămâne în limba în care a fost compus.

Au début de la poésie un moment mystérieux: "enfin je connais la face cachée de la seconde tandis que j’étais derrière lui". Marina, tu as un discours très sobre et mélodieux en français. Enfin, je prend un vers en miel pour ce jour gris: "tu as besoin d'un seul mot d’amour par jour pour vivre mieux" Oui, nous avons besoin des mots amicaux tous les jours .:)

J'ai recu dans mon âme l'aphoristique d'une essence memorable, qu'il t'avait dit parfois: "tu as besoin d'un seul mot d’amour par jour pour vivre mieux", et generalement, ces trois verses du fin. Merveilleuse image!

je songe à faire bâtir...l'impossible. vivre mieux pour vivre vieux...